crop_Paul-Kerensa_photo-adjust.jpg

Lorsque vous avez un chien à la maison, ou des enfants, ou un parent qui vit chez vous, ou plusieurs de ces personnes, tout prend plus de temps. J’ai essayé de quitter la maison en vitesse hier. C’est un petit miracle quand on y arrive : les enfants aux toilettes, la chienne sortie, les pattes essuyées (chienne), le derrière essuyé (enfant), se demander pourquoi on s’est infligé ça, réexaminer nos vies, décider que tout ça en vaut probablement la peine mais, bon sang, qu’est-ce qu’on peut se compliquer la vie, et puis enfin quitter la maison.

Oh, et ne pas oublier de moi-même passer aux toilettes. Il n’est pas rare que, à peine arrivé au supermarché, je fonce aux toilettes réservées aux clients parce que j’ai oublié d’y aller avant de partir. Et en plus... J’ai encore oublié mes sacs réutilisables. Donc, je dépense un centime (c’est comme ça que nous autres, les British, faisons référence à l’utilisation des toilettes), et puis je dépense cinq autres centimes par sac.

Je rentre à la maison avec mes courses, où la chienne m’accueille comme si j’étais parti depuis une semaine. Mais attention quand elle remue la queue - il faut que cette vessie canine reste étanche… Raté ! Elle a encore manifesté sa joie sur le sol de l’entrée. Je pose les courses, mais pas n’importe où.

J’ai de l’empathie pour la vessie de ma chienne. Comme moi, parfois, elle ne peut juste pas la contrôler. Elle fait de son mieux, la pauvre, et c’est de mieux en mieux (c’est encore un chiot), mais parfois sa vessie fait ce qu’elle veut. Et parfois, oui, je l’avoue, j’ai été tenté d’équiper la chienne avec une poche et une sonde - pour m’éviter d’avoir à nettoyer.

Une étape que je n’ai pas encore franchie consisterait à la blâmer pour tout accident. (Enfin, sauf pour les pets, mais tout le monde fait ça.) Heureusement que je n’ai pas eu à déplorer d’incidents urologiques sur le sol moi-même depuis pas mal d’années. Mais croyez-moi, si c’est le cas un jour, j’accuserai la chienne. Désolé mon toutou !

The opinions expressed here are of a personal and anecdotal nature, and are in no way a substitute for professional medical advice. You should always consult your doctor or nurse if you have any questions.

S'adapter au cathétérisme peut être difficile. Vous n’avez pas à le découvrir seul. Communiquez avec à un membre de l'équipe de soutien me+ au 1-800-465-6302.