crop_Paul-Kerensa_photo-adjust.jpg

Nous aimons tous les toilettes publiques propres et hygiéniques. Hélas, dans les grands festivals en plein air, elles sont plus rares qu’une place de stationnement gratuite devant un hôpital. Si vous passez tout le week-end au festival, vous remarquerez une baisse constante de la qualité, entre les toilettes nickel chrome du vendredi après-midi et les cabines dignes d’un film d’horreur du dimanche soir qui auraient bien besoin d’être lavées au jet comme dans les prisons.

Tout d’abord, si vous êtes là pour un groupe en particulier - et si, comme moi, vous avez quelques petits soucis urologiques - planifiez bien votre temps de passage aux toilettes. Il n’y a pas grand-chose de pire que de manquer votre chanteur préféré parce que vous êtes coincé dans des toilettes de chantier même pas éclairées.

Les op-pipi-tunités lors des festivals peuvent être peu nombreuses et éloignées. Alors comme pour les issues de secours à bord d’un avion, prenez le temps de localiser des toilettes à proximité de l’endroit où vous vous trouvez (sans oublier que les plus proches sont peut-être derrière vous). Il y a même des applications aujourd’hui pour vous aider à trouver des toilettes ET les amis que vous avez perdus dans la foule.

Si vous campez sur place, vous connaîtrez la configuration des lieux - et vous vous serez déjà probablement habitué à l’inconfort lié à l’utilisation de ces toilettes mobiles mais aussi au fait de dormir, manger et plus généralement, d’essayer de vous asseoir quelque part. Mais je vous souhaite bonne chance. Emportez une lampe torche - dans l’idéal une lampe frontale, pour disposer de vos deux mains si nécessaire. Emportez aussi du gel hydroalcoolique. L’hygiène est votre amie ici.

Ces latrines améliorées ne brillent pas par leur propreté. Il est possible qu’il n’y ait pas de lumière. Il n’y aura probablement pas de lavabo - même si, avec un peu de chance, le distributeur de gel sera rempli (encore une fois, pour être sûr, apportez le vôtre). Et il est possible qu’il y ait une longue file d’attente pour avoir le privilège d’utiliser ces monstruosités. Mais au moins, la plupart des festivals ont une longue rangée de toilettes, de sorte que quand vous êtes dans la cabine, vous pouvez prendre votre temps. D’autre part, le siège n’est probablement pas moins hygiénique que le vôtre à la maison (enfin, je ne sais pas comment c’est chez vous...).

Mises à part les incommodités publiques, je pense que l’essentiel est d’appliquer autant que possible les mesures d’hygiène tout au long de l’événement :

  • Mangez et buvez correctement
  • Ne négligez pas vos besoins
  • Si vous avez besoin des toilettes, n’attendez pas
  • Évitez peut-être de vous faire secouer par la foule lorsque votre vessie est pleine : le crowd-surfing n’est pas une bonne idée.

Amusez-vous. Soyez prudent. Et faites ce que j’ai fait lors d’un récent concert des Rolling Stones : évitez le bain de foule en partant assez tôt. C’était tellement bruyant qu’on entendait les rappels à plus d’un kilomètre, et nous étions confortablement assis dans un train, fiers de nous, avant qu’ils aient eu le temps de dire You Can’t Always Get What You Want (ce titre des Rolling Stones signifie « On n’a pas toujours ce qu’on veut »).

The opinions expressed here are of a personal and anecdotal nature, and are in no way a substitute for professional medical advice. You should always consult your doctor or nurse if you have any questions.

S'adapter au cathétérisme peut être difficile. Vous n’avez pas à le découvrir seul. Communiquez avec à un membre de l'équipe de soutien me+ au 1-800-465-6302.