crop_Paul-Kerensa_photo-adjust.jpg

Je ne sais pas si c’était pour une raison médicale ou juste une question d’âge. Mais après huit années passées à simplement changer de sonde permanente (ça en fait des sondes, heureusement, car il serait très malvenu d’utiliser une seule sonde en huit ans), il était temps que je prenne mon indépendance. Je suis devenu un auto-sondeur.

C’était un changement déroutant. Chaque fois que j’avais envie de faire pipi, je ne sortais plus simplement mon petit robinet - il fallait désormais (désolé si vous être en train de déjeuner, ou si vous n’êtes pas un sondeur et si ça vous semble « un peu beaucoup ») insérer un truc. Quel que soit votre âge, cette perspective paraît étrange. Vous allez littéralement à contre-courant. Vous introduisez un dispositif en plastique fabriqué par l’homme dans le corps humain naturel, sacré non-merci-pas-aujourd’hui. Votre instinct vous pousse à installer des panneaux Sens Interdit. À tourner le dos. À faire demi-tour. Mais, encore et toujours, quelle autre option ? Vous devez bien faire pipi d’une manière ou d’une autre.

Ces pensées n’ont que brièvement arrêté le garçon de huit ans que j’étais. Parce que vous comprenez rapidement que la seule sortie c’est par le haut, pour ainsi dire. En avant. Pas de retour en arrière. Vous prenez l’escalator dans le mauvais sens - si c’est le seul moyen de voyager, alors allons-y.

Ma nouvelle liberté était sans aucun doute une bonne chose. Le fait de ne plus porter un tube tout le temps signifiait que je pouvais nager comme je voulais et que je pouvais m’habiller à peu près n’importe comment. Plus besoin d’attacher les tubes ou de les écarter bizarrement (je grimace maintenant en y repensant... « Tire pas là-dessus ! »).

Y a-t-il eu des problèmes à l’allumage ? Bien sûr. La prochaine fois, nous verrons « Paul repense à l’école et frémit à l’évocation de certains d’entre eux ».

The opinions expressed here are of a personal and anecdotal nature, and are in no way a substitute for professional medical advice. You should always consult your doctor or nurse if you have any questions.

S'adapter au cathétérisme peut être difficile. Vous n’avez pas à le découvrir seul. Communiquez avec à un membre de l'équipe de soutien me+ au 1-800-465-6302.