crop_Paul-Kerensa_photo-adjust.jpg

J’ai déjà parlé des pièges du voyage en tant qu’utilisateur de sonde – et la plupart d’entre eux peuvent être résolus en planifiant à l’avance. Heureusement, la plupart des voyages d’affaires sont planifiés à l’extrême. Les quelques voyages que j’ai pu faire incluaient une évaluation des risques, des horaires, des programmes et des plans détaillés des hôtels, la localisation des premiers secours, des bouilloires pour le thé et des sandwicheries. D’accord, certains sont plus risqués que cela, mais si vous savez à quelle heure votre train part et arrive, il est logique de planifier votre passage aux toilettes autour de ces heures-là. Peut-être pourrez-vous même faire tout le voyage sans devoir expliquer vos problèmes urologiques à vos collègues ? Ou peut-être qu’à la troisième tournée au bar de l’hôtel, si vous trouvez que c’est le moment où nous sommes tous égaux, vous pouvez lâcher l’info, et peu importe ce qu’ils en pensent de toute façon… (sauf s’ils sont bienveillants et vous soutiennent, auquel cas ça vous intéresse, parce que ça les intéresse).

Ma vie bizarre de comédien de stand-up m’a amené une fois à faire un voyage d’affaires particulier si on peut dire : entrer dans la maison de Big Brother. Pour un pilote non diffusé, ils cherchaient une demi-douzaine de comédiens pour tester une émission dérivée où des comédiens célèbres seraient recrutés pour vivre dans une maison remplie de caméras pendant une semaine, et proposer des spectacles un soir sur deux jusqu’à ce que le public les mette (eux et leurs blagues) dehors. J’ai fait « Mmmmm... » quand on m’a proposé de faire ça, et puis j’ai pensé « on n’a qu’une seule vie », et j’ai foncé. Si je me pose des questions, je le fais.

Il était bien stipulé que nos sacs seraient fouillés afin de vérifier l’absence d’objets interdits – pas de téléphones, pas d’objets connectés, pas de livres… rien que des vêtements et des articles de toilette. Pour moi, bien sûr, les « articles de toilette » incluent quelques douzaines de sondes. J’ai donc dû expliquer au producteur ce que sont ces étranges choses en plastique qui m’étaient indispensables pour entrer dans la maison – mais idéalement je ne voulais pas que ça apparaisse à la télévision. Il s’est montré très compréhensif et je n’aurais pas dû m’inquiéter. Le seul problème était que, s’agissant d’une émission pilote, une partie de la maison n’était pas encore entièrement opérationnelle – et notamment la serrure de la porte de la salle de bains. Il n’y avait pas de caméras dans la salle de bains mais j’ai quand même vécu un grand moment de solitude lorsque l’un de mes « colocataires » (et collègue comédien) a ouvert la porte, me trouvant sur le trône alors que j’essayais désespérément de me couvrir. Je croyais m’en être bien tiré, jusqu’à ce que j’entende, derrière mon colocataire bouche bée, le bruit de la caméra du plafond de la cuisine qui pivotait pour zoomer sur la salle de bains… Quelques jours plus tard, alors que nous prenions un verre après l’émission, les monteurs et les caméramen sont venus me dire à quel point c’était drôle. Je suis tout simplement à jamais reconnaissant que cette séquence n’ai jamais été diffusée.

Vous pouvez prévoir ce que vous emportez et les horaires de passage aux toilettes – mais pour la serrure de la salle de bains…

The opinions expressed here are of a personal and anecdotal nature, and are in no way a substitute for professional medical advice. You should always consult your doctor or nurse if you have any questions.

S'adapter au cathétérisme peut être difficile. Vous n’avez pas à le découvrir seul. Communiquez avec à un membre de l'équipe de soutien me+ au 1-800-465-6302.